Facebook Twitter RSS

Un réseau social d’entreprise, c’est quoi ?

article-image

Après des balbutiements plus ou moins timides remontant jusqu’aux années 1990, le concept du réseau social d’entreprise (RSE) semble enfin prendre son envol et conquérir des parts de marché de plus en plus importantes. Les grands groupes s’y mettent tous les uns après les autres, séduits par le très haut potentiel qu’offre le RSE en termes de communication et de collaboration active entre les employés. Toutefois, et c’est plus étonnant, le mouvement de fond observé depuis la fin 2010 ne s’arrête pas aux structures les plus imposantes : les éditeurs de logiciels ont affiné leur stratégie pour proposer aujourd’hui des produits intelligents et adaptés aux besoins de chacun, avec cette conséquence que le RSE s’installe désormais aussi sur les écrans de nombre de nos PME.

Mais sans doute convient-il de commencer par le commencement et expliquer aux profanes ce dont il est question. Le réseau social d’entreprise constitue en quelque sorte un mariage réussi entre les anciens intranets classiques des entreprises et les réseaux sociaux publics du type Facebook. Il s’agit d’un réseau qui vise à mettre en valeur non seulement son contenu, mais aussi à faciliter les interactions entre ses membres. Le RSE peut donc s’envisager comme un intranet amélioré et mettant l’accent sur l’aspect collaboratif, dans le plus pur esprit du Web 2.0.

Les avantages apparaissent d’autant plus évidents si l’on considère quelques exemples concrets. Si l’on considère ainsi le cas de plusieurs employés qui ne travaillent pas sur le même site mais sont amenés, très régulièrement, à travailler conjointement sur un projet du fait de leurs fonctions respectives, le réseau social d’entreprise offre une plus-value immédiate en permettant de partager en temps réel sur une page dédiée à ce groupe de travail : qui se charge de quoi, qui rencontre tel problème, etc… L’ergonomie du réseau social apparaît beaucoup plus adaptée qu’un échange prolifique de mails entre tous les participants. Le RSE a également un intérêt pour un utilisateur isolé, qui peut « communiquer » sur son travail sous la forme d’un micro-blog, ou pour un groupe de travail restreint à deux personnes seulement.

Mais pour beaucoup d’entreprises le RSE ne se conçoit pas qu’en interne et en vase clos : nombre d’entre-elles ont déjà choisi de tirer profit de cet outil en matière de communication et de transparence, en ouvrant l’accès au réseau aux actionnaires, aux fournisseurs et parfois aussi aux clients. Des flux peuvent informer ces divers utilisateurs en direct sur l’actualité de l’entreprise, cette dernière pouvant toutefois choisir de conserver une partie du réseau en « privé », c’est-à-dire en interne, un peu comme sur un réseau social classique.